Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La nouveauté du scrutin municipal : l'intercommunalité

Publié le par Sébastien Miossec

La nouveauté du scrutin municipal : l'intercommunalité

Dans moins de 3 mois, les dimanches 23 et 30 mars 2014, nous élirons les 27 conseillers municipaux de notre commune, comme dans toutes les communes de France. Mais pour pouvoir voter, il est bien entendu impératif d'être inscrit sur les listes électorales. Cette formalité peut encore être réalisée d'ici au 31 décembre. Donc si ce n'est pas déjà fait, dépêchez-vous de vous rendre en mairie (voir lien ci-dessous).
Par ailleurs, si le mode de scrutin n'a pas changé, une nouveauté fait tout de même son apparition. En effet, nous élirons dans le même temps, et pour la première fois directement, les 4 conseillers communautaires qui représenteront la commune au sein de la Cocopaq.
Au moment du vote, les bulletins de vote des équipes qui se présenteront devant les citoyens compteront deux listes de candidats : les candidats à l’élection municipale et les candidats à l’élection des conseillers communautaires. Chaque électeur ne votera qu’une seule fois en choisissant un seul et même bulletin sur lequel figureront ces deux listes qui ne pourront être séparées. Cette « double élection » permet d'améliorer le lien démocratique entre les citoyens et les intercommunalités qui prennent chaque jour davantage de place dans notre vie quotidienne.
À l'origine, les structures intercommunales ont surtout géré des infrastructures ou des services assez complexes et en nombre limités : ramassage des ordures ménagères, piscines, réseaux d'eau ou d'assainissement... Puis les Communautés de communes sont apparues dans les années 1990 pour répondre aux souhaits croissants de mutualiser davantage de services et d'équipements.
Aujourd'hui, notre Communauté de communes du pays de Quimperlé permet l’existence de services de qualité qui ne pourraient voir le jour ou être pérennisés au seul niveau communal. Les exemples sont nombreux, que cela relève d’équipements structurants – piscines intercommunales, zones industrielles… et bientôt réseau de fibre optique pour l’internet à très haut débit – ou que cela concerne des services mutualisés comme les transports en commun, le portage de repas à domicile ou le traitement des déchets. La Communauté est également le lieu des réflexions territoriales avec par exemple la mise en œuvre d’un nouveau PLH – plan local de l’habitat – qui va permettre de mettre en cohérence les politiques communales et communautaires sur la question stratégique du logement pour tous. La Cocopaq soutient également les projets communaux au travers de fonds de concours récemment mis en place pour les travaux d’économie d’énergie dans les bâtiments, la réhabilitation des zones économiques ou les travaux sur le patrimoine.
Ces politiques publiques bénéficient à l’ensemble des citoyens du territoire et portent des enjeux stratégiques qui seront pour bon nombre d'entre eux au cœur des débats municipaux. C'est donc une bonne nouvelle que les citoyens puissent savoir clairement qui seront les élus qui les représenteront au sein de l'assemblée communautaire. Ces nouveaux bulletins de vote contribuent donc à cette évolution bénéfique pour la démocratie locale.

Commenter cet article