Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pourquoi je suis candidat à la présidence de la Cocopaq

Publié le par Sébastien Miossec

Pourquoi je suis candidat à la présidence de la Cocopaq

Le lien entre communes et communautés de communes se renforce continuellement. Les politiques publiques menées en partenariat sont chaque jour plus nombreuses. Le nouveau mode de scrutin avec une élection directe des conseillers communautaires a clarifié la démocratie intercommunale. Demain, nos moyens financiers seront davantage partagés.

Au vu de ce contexte général, je souhaitais donc m'engager davantage au sein de notre communauté de communes, jugeant que ma commune et notre action au service des Riécois en seraient renforcées.

Les résultats des deux dimanche d'élection municipale ont modifié la composition de notre assemblée communautaire. Des élus n'en font plus partie, d'autres arrivent. Fort du soutien d'au moins dix Maires du pays de Quimperlé (que je remercie très sincèrement de leur soutien, voir lien en fin d'article), j'ai donc proposé ma candidature à la présidence de notre communauté de communes.

Si mes collègues élus communautaires me font confiance le 24 avril prochain, je souhaite poursuivre le travail engagé depuis 20 ans par les équipes successives.

Notre communauté est une des plus peuplées, une des plus actives et une des plus engagées de Bretagne. Il faut poursuivre cette dynamique.

Nous avons toujours su trouver des modalités de travail collectif qui dépassent les clivages politiques. Je dois d'ailleurs témoigner de la volonté permanente de Nicolas Morvan, président sortant, de rechercher le consensus le plus large. Rappelons par exemple que pendant six années, il a travaillé avec deux vice présidents qui n'étaient pas de la même sensibilité politique sans que cela ne pose de difficulté particulière. Les caricatures dont il a fait l'objet ne grandissent pas leurs auteurs, quelqu'ils soient.

Je souhaite poursuivre dans le même esprit d'un travail collégial. Chaque élu, chaque commune doit trouver sa place dans un dialogue respectueux et sincère. Au delà des dix maires qui ont appelé à ma candidature, je souhaite travailler dans le consensus le plus large possible, tant que le projet porté collectivement permette de faire émerger des projets d'intérêt communautaire.

Cette dynamique partagée sera d'autant plus utile que de nombreux et importants enjeux se posent à nous :

  • Le retour de la ville centre dans la dynamique collective d'un développement équilibré de l'ensemble du territoire
  • La perception de la communauté de communes par l'ensemble des conseillers municipaux et surtout plus largement par les citoyens
  • Le contexte national, tant du point de vue budgétaire qu'institutionnel
  • Les perspectives de mutualisation croissante entre communes et communauté et l'apparition de nouvelles compétences

Sans les détailler, car d'autres expressions me le permettront, ces enjeux et probablement d'autres appellent notre réflexion à tous, élus du Pays de Quimperlé. Dès le 25 avril, si le conseil communautaire m'en confie la mission, je souhaite orchestrer celle-ci les six prochaines années.

Cette nouvelle responsabilité sera complémentaire de celle de Maire de Riec sur Bélon. Je n'oublie pas que je suis d'abord le Maire de ma commune et je souhaite bien entendu m'investir toujours autant pour le développement et l'avenir de ma commune.

Communiqué de soutien à ma candidature par dix Maires du pays de Quimperlé

Commenter cet article

Festoc 22/04/2014 08:19

Bon vent pour jeudi. Un cloharsie

Festoc 22/04/2014 08:18

Bon courage et bon vent pour jeudi. D'un cloharsien!

gouery 08/04/2014 09:00

Je soutiens ta candidature à la présidence de la COCOPAQ. Jeunesse, compétences et valeurs sont les caracteres t'appartenant et repondant à ce dont a besoin notre communauté de commune.