Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a 6 mois, Fukushima : vers une transition énergétique

Publié le par Sébastien Miossec

cartefrancenucle.jpgL'accident des centrales de Fukushima a provoqué une remise en question de la place de l'énergie nucléaire dans notre consommation énergétique. La Suisse a décidé de sortir du nucléaire en 2034, l'Allemagne en 2022, les Italiens ont rejeté la relance du nucléaire par référendum... La dépendance de la France à l'égard de l'atome (75% de notre production d'électricité) n'est pas soutenable sur le long terme

Les Français s’interrogent légitimement sur ce que doit être notre pacte énergétique pour les décennies à venir. Doit-on arrêter le nucléaire ? Par quoi remplace-t-on cette énergie ? À quel rythme et avec quels moyens techniques et budgétaires ? François Hollande est celui des candidats à la présidentielle qui me semble avancer les propositions les plus concrètes et les plus solides pour répondre à ces questions.

La facilité consiste à se fixer un objectif très lointain. Dire qu'on va sortir du nucléaire en 2040 ou 2050 ne présente pas beaucoup de risques... Plutôt que des promesses vagues à très long terme, François Hollande s'est engagé sur des objectifs précis au cours des prochaines années. Lui seul a annoncé à la fois des actes forts et immédiats, un calendrier réaliste et précis, et des moyens à la hauteur de ses ambitions.

Des actes forts immédiats, puisque François Hollande a pris position pour la fermeture de la centrale de Fessenheim, la doyenne de nos centrales nucléaires, et l'abandon de l'EPR de Penly, un projet de nouvelle centrale qui ne semble plus répondre aux exigences de l’époque.

Un calendrier réaliste et précis, puisqu'il propose de réduire de 75 % à 50 % la part du nucléaire dans notre production d'électricité à horizon 2025. Cela correspond à un effort identique à celui que nos voisins allemands ont prévu de réaliser sur la même période. C'est un calendrier ambitieux, qui nécessitera une mobilisation exemplaire dès 2012, mais c’est un calendrier réaliste et concret.

Des moyens à la hauteur, puisque François Hollande a annoncé la création d'un fonds de transition énergétique qui sera doté de dix milliards d'euros. Ce fonds soutiendra l'essor des énergies renouvelables, qui ne se fera pas tout seul. Il permettra aussi d’apporter des réponses techniques pour une moindre consommation là elle peut l’être : l’énergie la moins chère et la moins polluante est celle que l’on ne produit pas ! D’ailleurs, chacun d’entre nous à son rôle à jouer en étant vigilants sur ses propres consommations.

Pendant la campagne, les Français seront très vigilants sur la précision et la crédibilité des candidats pour assurer la transition énergétique nécessaire à nos enfants. J’estime pour ma part que les réponses apportées par les socialistes – et François Hollande en particulier – sont justement à la fois précises et crédibles.

Commenter cet article